Composé de musiciens réfugiés politiques ou exilés économiques de neuf pays pour la plupart orientaux, l’ensemble Orpheus XXI a trois vocations : assurer du travail à ses membres, permettre au public européen de découvrir un répertoire musical traditionnel menacé, et assurer la transmission de ce patrimoine aux jeunes générations. À l’occasion de deux concerts, à la Saline royale d’Arc-et-Senans et au Musée d’art et d’histoire de Saint-denis, retour sur cette aventure lancée par Jordi Savall en novembre 2016.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

Orpheus XXI, en octobre 2018, c’est 21 musiciens de 9 origines différentes, vivant en France, en Espagne, en Norvège ou en Allemagne.
Sur la dizaine en France, 7 ont bénéficié d’un contrat de travail de 26 heures par semaine. Outre 6 heures d’apprentissage du français, ils devaient consacrer 20 d’heures d’activités auprès des jeunes.