Dossier / Empowerment

Wapikoni Mobile, la parole réinventée d’une jeunesse amérindienne

C’est une caravane qui se balade chez les populations autochtones du Québec. Son nom : Wapikoni, qui signifie « fleur » en atikamekw, l’une des onze nations amérindiennes installées dans la province canadienne. Ce nom, c’est aussi celui d’une jeune fille à qui Manon Barbeau a rendu hommage en créant ce studio mobile qui redonne la parole aux jeunes de ces communautés. À la clef, un étonnant modèle d’empowerment : connectés aux universités et au monde de l’art, jusqu’à l’école des Gobelins à Paris, le Pérou ou la Bolivie, ils sont devenus de vrais créateurs.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

Wapikoni Mobile a permis à 4300 participants de réaliser 920 films et 600 créations musicales, qui ont glané 147 prix.