Paris, juin 2016. Intraduisible en français, l’empowerment, c’est l’idée de donner du pouvoir aux gens afin qu’ils reprennent eux-mêmes en main leur destin. Sociologue, auteur de nombreux livres parmi lesquels Le Nouvel Âge de la solidarité (La République des idées/Seuil, 2012) et Les Oubliés du rêve américain. Philanthropie, État et pauvreté urbaine aux États-Unis (PUF, 2015), Nicolas Duvoux nous éclaire sur cette notion qui se concrétise aujourd’hui dans le monde en actions sociales porteuses de grands espoirs mais aussi d’effets pervers.