Dans des Appartements de coordination thérapeutique comme celui de la Fondation Cognacq-Jay, la « participation » des résidents ne va pas de soi. La loi de rénovation de l'action sociale de 2002 stipule pourtant que les établissements médico-sociaux doivent favoriser la participation des personnes accueillies, « en tant qu'acteurs autonomes de leur projet de vie ». Participer à quoi ? Comment ? Et pourquoi ? Pour répondre, les équipes des ACT réfléchissent avec des penseurs et d'autres professionnels, en écho des innovations qu'ils initient eux-mêmes sur le terrain.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

10 personnes accueillies par an, dans 3 appartements en semi-collectif.
18 mois de séjour en moyenne
50% des sorties vers des appartements autonomes
Equipe pluridisciplinaire : 2 éducateurs spécialisés ; 1 médecin coordonnateur, 1 infirmière, 1 psychologue, 1 agent de service, 1 directrice adjointe.
Instances participatives : 1 groupe d'expression mensuel ; 1 réunion d’appartement mensuelle.