Pour Thérèse Lebrun, Président-recteur délégué de l’Université catholique de Lille en charge des questions de santé, nous devons créer des laboratoires de nos vies futures, comme le quartier Humanicité dont elle été l’une des initiatrices. L’enjeu est en effet d’anticiper les transformations de nos sociétés au regard du vieillissement de la population, du rôle croissant des aidants, de l’apport des technologies, et de la participation de publics handicapés ou vulnérables à la vie de la cité et des territoires ruraux. Interview.

therese_lebrun.jpg
Creative Commons Licence