Le village hier dépeuplé de Kamiyama est devenu la Green Valley : une version culturelle et solidaire de la Silicon Valley. Tout a commencé il y a vingt ans, lorsqu’un entrepreneur local a créé ici une résidence d’artistes en impliquant les habitants. Vingt ans plus tard, retraités et jeunes urbains, artistes et commerçants redonnent un sens au mot communauté tout en répondant à deux enjeux majeurs du Japon : la désertification des campagnes et la fracture générationnelle. 

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

À Kamiyama, la population (5 300 habitants en 2016) a été divisée par quatre depuis 1965.
Depuis 2010, douze entreprises principalement dans le secteur technologique y ont installé des bureaux, sans compter les nombreux travailleurs indépendants qui sont venus s’établir ici (médecin, cordonnier, restaurateur, etc.).
Initié en 1997 et débuté en 1999, le programme Artists in Residence a accueilli plus de 50 artistes du monde entier.