Installée dans le complexe de favelas da Maré à Rio de Janeiro au Brésil, l’institution Redes da Maré (réseaux de la Maré) développe depuis 1996 de nombreux programmes en direction des habitants de ces quartiers. Emblématique de cette démarche qui compense les carences des pouvoirs publics, le Cours Pré-Vestibular (CPV) vise à fournir un nécessaire complément scolaire afin de réussir à intégrer l’université. Une première étape essentielle pour réduire les inégalités sociales, dont nous parlent la fondatrice de Redes da Maré et l’un des professeurs de ce cours de mise à niveau.

Pour en savoir plus

Quelques données en plus: 

En 2016, 240 élèves sont inscrits au CPV de la Maré. Les cours, qui durent 10 mois, mobilisent 21 professeurs.
Pour ceux qui peuvent s’en acquitter, les droits d’inscription sont de 10 R$ (l’équivalent de 3 €).
En 1996, moins de 0,5% de la population de la Maré possédait un niveau universitaire. Dès la première année, sur les 90 élèves accueillis par le CPV, 33 candidats au vestibular sont entrés à l’université. En juin 2016, ils étaient déjà 47.
En 20 ans, la Redes da Maré a permis à 1300 personnes d’accéder aux études supérieures.