La Rose des vents : l’accès aux soins des personnes démunies

Exemple rare et remarquable : jusqu'à fin février 2020, avant de suspendre ses activités pour des raisons de statut, et ce malgré sa fréquentation en constante augmentation, la Rose des Vents a accueilli gratuitement toute personne en situation de précarité confrontée à des difficultés de soins à Issoire, dans le Puy-de-Dôme. Elle hébergait l’une des très rares permanences d’accès aux soins de santé (PASS) externes de France, travaillant en lien étroit avec le centre hospitalier Paul Ardier et les partenaires du territoire, caritatifs ou institutionnels. Portée par l’association ISIS (Issoire Santé Insertion Social), elle mènait aussi des actions de prévention et de sensibilisation, en particulier auprès des jeunes précaires, qu'elle va sans aucun doute continuer sous d'autres formes. Rencontre avec des membres de l’équipe et des bénéficiaires.

rose_des-vents_1.jpg

 

En savoir plus

Données en plus

Quelques données en plus: 

Ouverture en septembre 2016.
File active : 222 personnes en 2018 contre 104 en 2017.
Nombre de consultations multiplié par plus de 3 entre 2017 et 2018.
Consultations : médecin, infirmière, gynécologue, psychologue, planning familial, assistante sociale, pédicure.
Statuts des professionnels : salariés, bénévoles, assistante sociale et infirmière détachées de l’hôpital d’Issoire.
37 permanences de la Rose des Vents dans des locaux de partenaires en 2018.
Financements : Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, Fonds européen agricole pour le développement rural, Conseil départemental du Puy-de-Dôme, Ville d’Issoire, fondations privées.