Dossier / Calabre, terre d’accueil

À Camini grâce à Ama-La, elles se tissent une nouvelle vie

Situé en Calabre, tout au sud de l’Italie, le village de Camini s’est progressivement vidé de ses habitants au fil des vagues successives d’émigration. Depuis 2011, il connaît une renaissance grâce à l’accueil de réfugiés. Les maisons anciennes ont été rénovées pour le tourisme, un potager biologique créé, un restaurant ouvert. Le dernier projet de la coopérative de Camini, Ama-La, a été initié par l’ethnopsychologue Serena Tallarico. Son objectif : offrir une nouvelle vie à six femmes migrantes en les formant au tissage mécanique, tout en sauvegardant les savoir-faire traditionnels calabrais.  

 

 

calabre_toff39.jpg

 

En savoir plus

Données en plus

Le projet Ama-la a été conçu en juillet 2019, dans le cadre de coopérative Jungi Mundu.
Nombre de femmes réfugiées qui sont parties prenantes de Ama-La : 6.
Nombre de migrants/réfugiés accueillis à Camini : 120.
Nombre d’habitants à Camini : 250 dans le bourg, 700 en y ajoutant Marina.

(Remerciements à Fanny Denis pour la traduction de l'italien au français)