Gwenaëlle d’Aboville a fondé l’agence d’urbanisme Ville Ouverte, avec une particularité : utiliser la concertation pour faire de l’urbanisme autrement. Au-delà de la seule dimension technique d’un projet urbain, les méthodes de concertation déployées visent à combler le fossé entre ceux qui font la ville et ceux qui l’habitent, entre ceux qui ont d’autorité la parole et ceux qui en sont souvent privés, à l’image des personnes sans abri, des migrants, des précaires, etc. Selon elle, la concertation, réalisée de façon sincère et à grande échelle, pourrait construire une ville plus ouverte.

Pour en savoir plus